cibola pro

CIBOLA PRO , reglages et astuces

TESORO CIBOLA PRO , simplicité et éfficacité

 

Après les excellents Silver Sabre, grand succès (pour ne pas dire immense) de la marque TESORO depuis de nombreuses années,( 1983 très exactement) nous pouvons dresser le même constat pour le  Cibola Pro qui est certes plus  jeune, sortie dans les années 2000 mais dont la réputation ne cesse de s’étendre.

 

 

 

Un style retro, un seul ton, pas d’écran, mais pourtant… s’ils sont encore là c’est pour une bonne raison !

 

Bien souvent  les débutants focalisent sur les détecteurs de metaux  munis d’écran, cela leurs apportent un gage de confiance, sans parler de la mention « GOLD » écrit sur l’échelle de conductivité de certain modèle, qui prête a rêver !

Parfois en tendant l’oreille à la boutique, j’entends monsieur qui dit à madame :

 

«_ Ta vus chérie, avec celui-là on peut trouver de l’or

Monsieur tentant désespérément d’obtenir l’aval de Madame en s’appuyant sur ce légendaire metal jaune , argument imparable !

 

 

Mais malheureusement la détection ce n’est pas aussi simple qu’une belle et alléchante échelle de conductivité. Il s’agit seulement d’indications facultatives à savoir interpréter et , l’or commençant juste après les ferreux , a prendre avec des pincettes .

 

Certain prospecteur de longue date se sont rendu compte qu’avec le détecteur multi tons (3 tons comme le Gold maxx Power par exemple) ils sortaient moins d’or, la réponse est très simple. NON, les multi tons n’ont aucune raison d’être pénalisé à ce niveau !

 

L’explication logique est que ces prospecteurs se contentaient de creuser d’avantage sur de beaux sons bien aiguës et medium et laissant de côté les variations de mediums/grave, les petites monnaies et bijoux or étant par leurs conductivité limitrophe aux ferreux, le tout mélangé à la minéralisation et on  rentre parfaitement dans ce cas de figure. Attention donc au confort apporté par les détecteurs de metaux  en 3 tons,  il faut savoir les écouter et s’en méfier .

 

Tesoro quant à eux sont restés fidèles à leurs mono ton, bien qu’ils aient  déjà eu fait du multi avec le Golden dans le passé. L’avantage et le but de travailler sur un seul ton est de seulement faire « craquer » le ferreux afin de le reconnaitre et de ne pas les discriminer totalement à l’aide du potentiomètre de discrimination .

 

La Discrimination

 

Le sujet sensible maintes fois ressassé sur les forums spécialisés !

 

Parlons technique si vous le voulez bien :

 

Le Cibola à  une particularité au niveau de son circuit de discrimination : il existe officiellement  3 circuits, L’ED 120 qui équipe la plupart des Tesoro  en 10/12KHZ,  l’ED 180 sur les 17KHZ à l’exception du Compadre qui est aussi en 180 et enfin  le circuit Hot pour le cibola, vaquer et , d’Artagnan

 

La différence entre ces circuits est :

_ED120 : les petits ferreux sont rejetés en position 0 sur le potentiomètre de discrimination.

_ED180 : en position 0 tout est accepté.

_HOT :  ( High Output Technology) qui est un entre deux, une sorte de ED160/170 cela filtre uniquement les minuscules ferreux pour stabiliser la puissance du détecteur