detecteur de metaux

Detecteur de metaux : La mesure et analyse des differents sols

 

mesure des differents  sols

 

 

La compréhension du sol est un facteur déterminant pour l’utilisation optimale d’un detecteur de metaux .

Pour comprendre ce qu’est un « effet de sol » il faut déjà comprendre ce qui ce passe sous nos pieds. (Bien entendu ce qui vas suivre concerne les détecteurs de metaux  dotés d’un réglage manuel d’effet de sol )

 

 

d’après un constat personnel d’une vingtaines d’années d’expériences en détection, La plupart des prospecteurs rencontrés sur le terrain (débutants et expérimentés) ont opté pour un  réglage unique de sol pour tous types de terrains. Certain ont vus juste ou presque, et d’autres malheureusement non… faute de ne pas s’être réellement penché sur la question…

 

Vous allez me dire « mais alors pourquoi ? Puisque la méthode reste identique !! »

La réponse est pourtant simple, il vous faut trouver la bonne moyenne. Pour cela, si l’on pose le tout dans un tableau de minéralisations des sols( de faible à extrême) , et du réglage Sol de votre détecteur que nous allons graduer  de 0 à 10 pour ceux qui ont un potentiomètre externe de réglage de sol (comme le Goldmaxx Power par exemple)   cela vous donnes :

Minéralisation

sol 1

votre réglage de sol

tableau gmp

reglage gold maxx power

 

 

 

 

Prenons comme exemple le Deùs de chez XP qui  par son affichage permet de mieux comprendre ce qu’il ce passe en partant d’une échelle de 70 à 90 qui englobe la moyenne des sols français

 

reglage DEUS

reglage DEUS

 

 

 

Si l’on superpose le tout :

 

 

tableau sol

 

 

 

 

 

 

 

Le réglage quasi tous terrains se situe au niveau du curseur, donc dans la moyenne nous sommes à 80 pour le DEÙS et entre le 5 et 6 pour le Gold maxx power  ce qui correspond a environ 10h sur la course de son potentiomètre  de sol, d’ailleurs le petit repère rouge situé a 12h au dessus de celui ci,  correspond au 89/90 du DEUs.

 

potentiemetre des effets de sol

potentiemetre des effets de sol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous vous demanderez certainement  pourquoi la catégorie extrême n’est pas concerner, est bien tout simplement car elle représente des zones de minéralisations extrêmes comme les sols aurifères d’ Australie et d’ Afrique  qui nécessiterons d’autre technologie comme les  détecteur de métaux « PULSE INDUCTION » (GPZ,GPX 4000/4500/5000, infinium, ATX… ect)Bref, qui eux s’affranchiront de la minéralisation.

les plaisirs de la detection aurifere

les plaisirs de la detection aurifere

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y à aussi les modes « Prospecting » sur certain VLF (Gold Field, sur le DEUS) et Prospecting ( XTERRA 705 ) qui se débrouilleront très bien également sur ces terrains extrêmes .

Ce sont des modes tous métaux doté d’un masquage des ferreux (Iron mask et  IAR disc) sur les premiers centimètres,  ce qui bien sûre ne remplace pas une discrimination conventionnelle , on ne peux pas tout avoir ! Sinon cette rubrique n’aurait pas d’intérêt…

 

Peaufinons un peu :  Qui dit moyenne dit forcement qu’il reste encore une petite marge de manœuvre, le but étant de régler son détecteur de metaux au plus bas du réglage sol, en faisant plusieurs mesures de sol par pompage sur 3 ou 4 mètres carré, les résultats varies pratiquement coups sur coups, il n’y à pas de sol parfaitement homogène, le réglage optimal comporte son lot d’inconvénient

 

 

Par exemple : après plusieurs mesures (en prenant soin d’éviter le ferreux qui vous fausserons la donne), vous obtenez, 72, 79, 86, 76,78

Dans ce cas vous pouvez vous permettre de descendre votre sol à 77 sans être trop perturbé.

 

En prenant la valeur la plus basse, votre sortie ne sera plus un plaisir mais deviendra vite un vrai calvaire , votre detecteur de metaux sonnant a tout bout de champ .

 

«  POURQUOI LA MESURE LA PLUS BASSE ME DONNE BEAUCOUP DE FAUX SIGNAUX ? »

Dans notre exemple la mesure la plus basse est 72. Quelles sont les éléments qui font que nos mesures de sol soit aussi variés ?

La minéralisation varie en fonction de  la pollution  ambiante :

- tessons de céramiques (qui peuvent atteindre 86/88 de mesure)

- silex (dans les 82)

- basalte et autres minerais fortement minéralisé

- scorie de fer et ferrite (jusque 90)

- sans compter les variations naturel ou pas, souvent  lié à un ancien foyer d’occupation humaine, qui peuvent s’avérer fortement minéralisé

 Donc si vous obtenez une mesure élevé comme la 86 dans notre cas, cela signifie qu’a l’endroit ou vous avez effectuez cette mesure il devait y avoir un des éléments cité ci-dessus sous votre tête de detection

à 72 l’écart  sera donc trop important, ce qui vous provoquera une cacophonie des plus désagréable ! Sans oublier la pollution ferreuse qui s’y ajoute…

 

Pour les moins chanceux, certaines régions de France sont plus densément chargées en roche type basalte et magnétite, il n’y aura d’autre choix que de laisser votre détecteur au maximum de son rejet de sol.

 

Le principal est de prendre en compte tout ces paramètres, afin d’adapter au mieux vos réglages.

 

Mais il est important de garder à l’esprit qu’un detecteur de metaux dont les effets de sol sont réglés beaucoup plus haut que la minéralisation réelle perd en performance  et ira chercher les cibles bien moins profond qu’un detecteur correctement réglé , la perte de gain pouvant être trés importante .

 

Cet article a été rédigé par Cedric.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>